Conseils photo : Réussir ses photos de randonnée (Partie 2)

Quelques astuces de composition pour vos photos de randonnée

Le second obstacle est la méconnaissance de quelques règles de bases : une fois que vous aurez intégré quelques astuces simples pour composer votre image, vos photos arriveront à redonner vie aux paysages que vous avez traversés à pied !

Tout d’abord prenez votre temps avant de cliquer : observez le paysage pour trouver le meilleur angle pour votre photo.

Pour ce qui est du cadrage, il est important de respecter la règle des tiers. L’image doit comporter de préférence un premier plan, un arrière-plan et un sujet fort qui est placé dans l’un des tiers de la photo. Par exemple, 2 tiers de ciel, 1 tiers de montagne ou inversement.

Pour cela, il faut imaginer que le cadre de la photo est divisé verticalement et horizontalement en 3 parties, formant donc 9 parties identiques. Les points forts d’une photo se trouvent au niveau des points de rencontre des verticales et des horizontales. Ainsi, l’élément fort de votre photo (un refuge de haute montagne ou un randonneur) devra être placé sur l’un des ces points pour avoir plus d’impact. On évitera donc de centrer notre sujet.

 Champ d’orge, Maroc. 20mm, f 10, 1/200, ISO 100

Par exemple, ici, le champ occupe les deux tiers de la photo (et non la moitié), pour renforcer l’impression que l’on se perd dedans. Le contraste des couleurs (vert/bleue) attire également le regard vers le tiers restant composé essentiellement du ciel. La petite maison carré se trouve sur l’un des points forts de l’image. Si elle avait été située au centre de la photo, l’harmonie de la composition n’aurait pas été aussi forte.

Bien sûr, cette règle ne s’applique pas tout le temps, mais si on l’assimile bien, les photos ont plus d’impact car l’œil est naturellement attiré sur les points situés aux tiers de l’image. Il faut également bien utiliser les lignes de fuite de l’image, qui donnent du dynamisme à la photo.


Parc de Skaftafell, Islande. 18mm, f5.6, 1/800, ISO 100
Ici le chemin part d’un point fort (en bas à droite) pour aller vers le centre (aux 2/3 en hauteur) de l’image. Le sol incliné suit une diagonale contraire au chemin (d’en haut à droite à en bas à gauche). Enfin, le ciel bien lourd attire également le regard vers le centre de l’image et les montagnes en arrière plan.

Pour les photos de paysages, le format « paysage » (horizontal) est généralement le plus adapté (comme son nom l’indique !), cependant il ne faut pas négliger le format « portrait » (vertical) pour des photos de montagne, car il ajoute une impression de grandeur en jouant avec la verticalité entre le premier et l’arrière-plan. En fait, chaque format dégage un sens différent, à vous de décider quel sens donner à votre image !

 
Ruisseau, Ladakh. 12mm, f11, 1/160, ISO 100
En prenant un ruisseau au premier plan et au loin la montagne, le premier plan est accentué, avec le ruisseau qui s’écoule vers l’horizon. 

 
Pour changer des photos de paysage au grand angle (20mm par exemple), il est intéressant de prendre des paysages au zoom pour ne montrer qu’un détail. Cela permet d’isoler un sujet, en laissant deviner l’environnement autour.


Turquoise, Ladakh. 70mm, f8, 1/50, ISO 100
Le sujet est assez uniforme et s’étend sur tous les bords de la photo (on ne voit pas le ciel), il se dégage donc une impression d’infini, de forêt à perte de vue.


Vous pouvez oser des compositions qui sortent de l’ordinaire et changent du paysage carte postale. Pour cela, n’hésitez pas à photographier des scènes de rue ou des détails de vie que vous croisez sur votre chemin (fleur, faune, rochers, etc…).
Certaines images peuvent suggérer plus qu’elles ne montrent et sont très intéressantes pour raconter l'ambiance d'un voyage, notamment dans les pays lointains.




La caravane, Ladakh. 22mm, f8, 1/125, ISO 100


Lorsque vous prenez des marcheurs en photo, cela donne une idée de la taille du paysage. Mais il faut bien pensez à la position d'un marcheur sur la photo. En général, il est situé sur l’un des bords de la photo et marche vers l’un des autres points forts de la photo ou vers le centre, pour plus de dynamisme.
Mais surtout attention à ne jamais couper les pieds des personnes !

Sur la crête du Kawah Ijen, Indonésie. f10, 16mm 1/200, ISO 100

Commentaires

Articles les plus consultés